Les 3 CMS les plus utilisés pour le E-commerce

0

Vous voulez vous lancer dans l’aventure du E-commerce mais vous ne savez pas vers quelle technologie vous orienter ? Vous hésitez entre plusieurs CMS pour votre boutique en ligne ? Cet article est pour vous !

Quels sont les CMS les plus recherchés ?

Si vous avez à l’esprit de créer votre boutique en ligne, l’une des premières décisions, et peut-être la plus importante, est de choisir un système de gestion de contenu (CMS). Le CMS que vous choisissez doit être totalement adapté à vos besoins, à votre cible et, bien sûr, à votre budget. Le choix n’étant pas aisé, nous avons analysé les plates-formes les plus pertinentes et exposé ci-dessous les caractéristiques de chacune d’entre elles.

L’un des facteurs déterminants pour les entreprises qui optent pour un CMS est la facilité d’avoir des extensions et, dans ce cas, pour les trois, il existe des marchés d’extensions qui permettent d’accéder à des fonctionnalités avancées qui ne sont pas disponibles dans la version standard.

Examinons de plus près certains aspects pertinents qui vous aideront à choisir un gestionnaire de contenu pour votre boutique en ligne.

Magento – Grandes et moyennes entreprises

C’est l’un des gestionnaires les plus utilisés et les plus sécurisés et il est parfait pour les grandes boutiques en ligne. Il propose deux versions : la version communautaire, open source, qui vous permet de l’obtenir gratuitement en n’ayant à payer que les coûts associés à l’hébergement, au domaine et/ou à la maintenance, et la version Entreprise, payante, plus axée sur les entreprises ayant de gros volumes de produits, catégories ou commandes.

Qu’est-ce qu’il offre ?

  • Installation et fonctionnalités : ce CMS vous permet de configurer chaque détail du processus d’achat, couvrant tous les besoins de l’utilisateur. Bien qu’il dispose de son propre marché d’extensions pour étendre les fonctionnalités du commerce électronique, si vous voulez créer du contenu au-delà de ce qui est purement lié à la vente, comme un blog, par exemple, nécessite un développement supplémentaire.
  • Panneau d’administration : en dépit d’une documentation de support étendue, sa configuration compliquée rend difficile la gestion du tableau de bord par rapport à d’autres CMS.
  • Communauté d’experts : il est vrai qu’elle a une très grande communauté anglophone et francophone, mais quand on parle d’experts hispanophones, l’information sur Magento est considérablement réduite. De plus, il existe une très grande communauté de développeur Magento (https://lumao.eu/).
  • Période d’essai : vous pouvez profiter de la plate-forme pendant 30 jours gratuitement.

Prestashop – PME

Ce système de gestion s’installe facilement et est conçu pour les petites et moyennes entreprises avec un faible volume de produits. C’est un logiciel libre, donc vous pouvez le configurer gratuitement, et propose également une version payante, Ready, qui fournit une solution en SaaS.

Qu’est-ce qu’il offre ?

  • Installation et fonctionnalités : par rapport à l’ancienne solution CMS, PrestaShop nécessite moins de connaissances techniques pour son installation, bien que lors de la configuration de l’e-commerce a moins d’options de configuration disponibles. Elle dispose également de son propre marché d’extensions, bien que l’acquisition de fonctionnalités supplémentaires spécifiques entraîne un coût élevé.
  • Panneau d’administration : dispose d’un tableau de bord très intuitif pour gérer toutes sortes d’informations sur le commerce électronique.
  • Communauté d’experts : elle dispose d’une très bonne communauté d’experts hispanophones puisqu’elle est, depuis des années, la solution de commerce électronique la plus utilisée en Espagne. De plus, PrestaShop alimente un blog pour résoudre les doutes et créer des événements d’intérêt pour votre communauté.
  • Période d’essai : vous pouvez profiter de la plate-forme pendant 30 jours gratuitement.

Shopify – Petites entreprises

Ce dernier est un service SaaS parfait pour mettre en ligne une petite entreprise sans avoir besoin de connaissances HTML ou de design. Il a trois plans différents, du moins cher, limité en fonctionnalité, au plus cher, pour les entreprises à la recherche d’une plateforme de commerce électronique extensible.

Qu’est-ce qu’il offre ?

  • Installation et fonctionnalités : comme il s’agit d’une solution payante, elle ne nécessite pas de frais d’installation ou de maintenance. Il faut garder à l’esprit qu’étant une solution SaaS, tout comme la solution de paiement de PrestaShop, cela signifie que toutes les données relatives aux achats et aux clients sont entre les mains d’une société extérieure, puisqu’elles sont stockées sur leurs propres serveurs. Si l’on parle d’évolutivité et que l’on compare avec les deux autres solutions, Shopify est la plus limitée, car, malgré un app store et des templates, les fonctionnalités qui peuvent être ajoutées sont plus rares.
  • Panneau d’administration : dispose d’une zone d’administration très intuitive à partir de laquelle il est possible de gérer les produits de commerce électronique. Sa facilité d’utilisation est l’une des causes de son expansion au cours des dernières années. La partie négative est que, contrairement à PrestaShop ou Magento, n’a pas d’optimisation pour le référencement.
  • Communauté d’experts : dans ce cas, Shopify n’a pas de communauté et ne dispose que de sa propre équipe de support pour résoudre les doutes.
  • Période d’essai : vous pouvez profiter de la plate-forme pendant 14 jours gratuitement.

Enfin, si vous avez à l’esprit de créer une boutique en ligne en plusieurs langues et d’offrir le paiement en plusieurs devises, Magento et PrestaShop sont le CMS parfait, puisque Shopify ne permet dans ce cas que la gestion d’une boutique en ligne, dans une seule langue et d’effectuer des transactions dans une devise.

Commentaires fermés