L’avion militaire qui s’est crashé en Birmanie a été retrouvé en mer

0

En Birmanie, un avion militaire s’est écrasé mercredi dans la matinée, faisant 120 morts dont 15 enfants. Les raisons du crash sont inconnues mais l’hypothèse d’un problème technique est mise en avant.

« Il n’y aurait aucun survivant »

Le chef de l’armée Birmane a annoncé aujourd’hui « avoir retrouvé des morceaux de l’avion qui s’est crashé en pleine mer au sud-ouest de la Birmanie, en mer d’Andaman ». Sur le lieu du crash, l’armée a récupéré un pneu, des gilets de sauvetage, des bagages mais également le corps d’un homme, d’une femme et d’un jeune enfant. Il n’y aurait malheureusement aucun survivant dans ce drame. Trois avions de l’armée de l’air ainsi que neuf navires sont toujours sur place et mobilisés pour les recherches.

L’avion avait disparu des écrans radars dans la journée de mercredi vers 10 heure 05 (heure Française). Les raisons du crash pourraient être d’ordre technique car selon les autorités, la météo de ce jour-là était bonne.

Les passagers étaient principalement des familles de militaires, partant de l’aéroport de Myeik pour rejoindre Rangoun, la capitale du pays. Ce type de transport est fréquent pour les familles des militaires car il est organisé deux fois par mois. « Certains partaient faire des check-up médicaux, d’autres reprenaient le chemin de l’école», a précisé un porte-parole de l’armée, sous couvert de l’anonymat.

De tels accidents sont fréquents en Birmanie

Il y a souvent des accidents de transports dans ce pays car la Birmanie est l’endroit le plus pauvre  d’Asie du Sud-Est et le matériel aéronautique laisse à désirer malgré la puissance politique conservée par l’armée.

Il y eu récemment l’accident d’un hélicoptère militaire qui s’est écrasé dans la province de Bago et avait fait 3 morts en juin 2016. Puis le naufrage meurtrier suite à la collision entre un cargo et un bateau de transport dans la région de Rangoun faisant plus de trente morts. Les accidents de ce genre sont fréquents en Birmanie puisque beaucoup d’habitants vivent en bordure de rivières et se déplacent avec des bateaux surchargés.

mm

Gérante de ma société, je suis passionné d'actualité en général et participe à la rédaction d'articles pour Lecitoyen.fr dans les rubriques Monde, Ecologie, Eco-Social.

Commentaires fermés