Les Anglais pessimistes face au Brexit

120

Les Britanniques seraient maintenant d’avis contraire concernant le Brexit alors que la procédure de sortie de l’Union Européenne vient d’être lancée.

Méfiance des britanniques concernant le Brexit

Le Royaume-Uni est en confrontation face à tous les autres pays de l’UE, les dirigeants ont prévenus les Britanniques qu’ils n’attendent pas d’indulgence à leurs égards, s’ils restent fermement convaincus qu’il est mieux pour eux de se retirer de l’Union Européenne.

Un sondage fait par l’institut YouGov publié dans le Times montre que les Anglais ne sont pas tous d’accord avec cette décision car 43% des interrogés pensent que le Brexit est une erreur, 39% disent être convaincus que le Royaume-Uni sera encore plus mal une fois sorti de l’UE. Et 36% des interrogés jugent que le pays aura beaucoup moins d’influence dans le monde. Depuis le référendum du 23 juin dernier, de nombreuses personnes ont changées d’avis sur le Brexit, et ceux qui pensent que le retrait de l’UE est une mauvaise décision sont devenus majoritaires.

L’UE ne fera pas de cadeaux !

La Première Ministre Britannique fait part de sa vision des choses, après coup, en établissant avec ses 27 futurs ex-partenaires une relation étroite et singulière en bénéficiant des avantages d’un marché unique sans en subir les inconvénients.
En réponse, la chancelière allemande Angela Merkel lui affirme devant toute la chambre des députés à Berlin de ne pas s’attendre à traitement de faveur s’ils quittaient l’Union Européenne : « Un pays tiers ne bénéficiera pas des mêmes droits, ou de droits plus avantageux, qu’un pays membre ».

Les deux côtés savent que les négociations s’annoncent difficiles car les sujets qui fâchent ne manque pas. Le prochain rendez-vous à lieu à Bruxelles Samedi pour vérifier idéalement si les partenaires du Royaume-Uni feront front commun. Dans ce cas-là, les pessimistes concernant le Brexit seront encore plus nombreux.

mm

Rédacteur en chef chez Lecitoyen.fr et journaliste indépendant, il est passionné par les nouvelles technologies et la rédaction d'articles sur l'économie et le sport. Habitant sur Paris, il donne aussi des formations de journalistes à des particuliers.

Commentaires fermés