Londres : un incendie dans une tour d’habitation fait de nombreuses victimes

0

À l’heure actuelle, des personnes pourraient être toujours bloquées à l’intérieur.

Dans la nuit de mardi à mercredi, un gigantesque incendie a ravagé, dans l’ouest de Londres au Royaume-Uni, une immense tour d’habitation. Le constat est lourd, sans compter le fait qu’un certain nombre de personnes sont toujours bloquées à l’intérieur.

Un bilan lourd

Plusieurs morts et plusieurs personnes sont encore bloquées dans cette tour, pris au piège par d’immenses flammes, affirment les pompiers. Ce n’est pas moins de deux cents pompiers qui mènent une lutte effroyable contre cet incendie, qui s’est déclaré dans la nuit de mardi à mercredi. Cette tour d’habitation fait 27 étages.

Dans une déclaration à la presse, Dany Cotton, le responsable du London Fire Brigade (les pompiers en français) a affirmé «Il y a eu plusieurs morts. Je ne peux pas confirmer un chiffre pour l’instant à cause de la taille et de la complexité de l’immeuble ». On dénombre aussi une trentaine de blessés sans compter le nombre de personnes potentiel qui sont, à l’heure actuelle, toujours bloquées à l’intérieur.

Retour sur cet incendie :

C’est vers les 1h15 du matin (2h15 à l’heure française) que les pompiers ont été appelés. L’incendie n’est toujours pas contrôlé à ce moment et ce n’est pas moins de 200 pompiers et 40 camions qui luttent alors contre ce terrible fléau qu’est le feu. Cette tour, de 27 étages, est pratiquement entièrement en feu. La police, dans un communiqué, affirme que « les résidents continuent à être évacués ». Cette tour, la Grenfell Tower, qui avait été construite dans les 70, comportait plus d’une centaine d’appartements.

Des images et des vidéos sur les réseaux sociaux témoignent de la violence des flammes. On peut aussi voir les personnes évacuées en pyjama sur le trottoir, impuissant face à ce ravage. Toutes ces personnes se retrouvent alors sans logement. C’est aussi sans compter sur le fait que plusieurs habitants s’étaient déjà pleins de l’état du bâtiment qui se dégradait et du potentiel risques d’incendie qui planait sur cet immeuble.

mm

Professeur d'économie en université, je rédige de temps en temps pour Lecitoyen.fr dans les domaines de l'économie et l'actualité française.

Commentaires fermés