Réchauffement climatique : le gouvernement des États-Unis s’inquiète

0

On le sait tous, les températures ne cessent d’augmenter. Depuis une dizaine d’années, nous sommes sans cesse en train de battre de nouveaux records de température et d’après un rapport, les températures sont les plus chaudes depuis presque 2.000 ans.

Cependant, ce rapport, qui publie des faits importants concernant l’environnement, ne semble pas être approuvé par Trump et son administration.

Jamais, depuis 15.000 ans, les températures n’ont été aussi chaudes. C’est ce que dénonce un rapport publié par le gouvernement fédéral américain, repris par le célèbre journal, le New York Times, qui aurait alors permis d’impacter les mentalités et permis aussi par la même de tirer la sonnette d’alarme concernant le réchauffement climatique et ses conséquences.
En effet, aux États-Unis, les températures sont en constantes et rapides évolutions.

Dans ce rapport, qui n’a d’ailleurs par été approuvé par Trump et son administration, fait par de plusieurs conséquences déjà bien présentent : « Les Américains ressentent dès à présent les effets du changement climatique ».

Une abondance de preuve

Dans ce même rapport, on peut y voir de multiples preuves qui prouvent que ce réchauffement climatique est bel et bien réel, pas comme le pense le président américain, qui selon lui, ce réchauffement climatique n’est qu’une invention.
« Les preuves du réchauffement climatique abondent, depuis l’atmosphère jusqu’au plus profond des océans ». Pourtant, ce rapport est tout ce qui a de sérieux. Il a été conçu avec l’aide de plusieurs dizaines de milliers de scientifiques.

L’accord de Paris risque de ne pas être respecté ?

Les scientifiques qui ont établi ce rapport tirent la sonnette d’alarme. Ils insistent sur le fait que si rien n’est fait pour lutter contre ce réchauffement, les températures pourraient augmenter de 2°C pour la fin du siècle. Ce qui est déjà bien au-dessus de l’accord de Paris qui prévoyait une augmentation d’1,5°C.

Le rapport souligne aussi un point important. Un déséquilibre entre les régions. En effet, l’ouest et le sud sont pris de périodes de sécheresse très rudes tandis que les autres régions, comme les plaines, sont prises de fortes précipitations jamais égalées. C’est d’ailleurs ce fort contraste entre ces différentes régions qui inquiète le plus les scientifiques.

États-Unis et accord de Paris ?

Ce rapport est publié quelques semaines après que les États-Unis, on t’annoncé vouloir se retirer de l’accord de Paris concernant le climat. Cependant, d’après le département d’État, les États-Unis participeraient toujours aux négociations internationales.

mm

Professeur de français, je suis également rédactrice pour lecitoyen.fr. J'écris dans le domaine de l'écologie qui m'intéresse particulièrement, mais il m'arrive aussi d'écrire sur d'autres sujets au gré de mes envies.

Commentaires fermés