Trois fruits thaïlandais à gouter absolument !

Afficher Masquer le sommaire

Au cœur de l’Asie du Sud-Est, la Thaïlande est un pays aux richesses culturelles et culinaires inépuisables.

Parmi ces trésors, les fruits thaïlandais occupent une place de choix, offrant une palette de saveurs et de textures incomparables.

Si vous avez la chance de voyager en Thaïlande, ou si vous souhaitez simplement élargir vos horizons culinaires, voici trois fruits thaïlandais que vous devez absolument goûter : le mangoustan, le ramboutan et le salak.

Chacun de ces fruits possède des caractéristiques gustatives et nutritionnelles uniques, qui en font des incontournables pour les amateurs de saveurs exotiques.

Nous vous invitons à partir à la découverte de ces trois fruits thaïlandais, et à plonger dans un univers de sensations gustatives hors du commun.

Le mangoustan : le fruit des dieux

Appelé aussi la reine des fruits, le mangoustan est un fruit tropical originaire du sud-est asiatique, particulièrement apprécié en Thaïlande pour son goût délicieux et ses vertus médicinales.

  1. Apparence et saveur : Le mangoustan est un fruit sphérique, de la taille d’une balle de golf, avec une peau épaisse et lisse de couleur pourpre. À l’intérieur, on trouve une chair blanche, juteuse et translucide, divisée en plusieurs quartiers. Le goût du mangoustan est délicat et rafraîchissant, avec une saveur sucrée et légèrement acidulée, rappelant à la fois la pêche et la fraise.
  2. Vertus nutritionnelles : Le mangoustan est riche en vitamines C et B, en minéraux (dont potassium, calcium et magnésium) et en fibres. Il contient des antioxydants puissants, notamment des xanthones, qui ont des propriétés anti-inflammatoires, antivirales et anticancéreuses.
  3. Utilisation et conservation : Pour déguster un mangoustan, il suffit de couper la peau à l’aide d’un couteau et de presser légèrement le fruit pour en extraire la chair. Le mangoustan peut être consommé tel quel, ou incorporé dans des desserts, des salades de fruits ou des cocktails. Il se conserve quelques jours à température ambiante, et jusqu’à deux semaines au réfrigérateur.

Le ramboutan : une touche d’exotisme surprenante

Voisin du litchi et du longane, le ramboutan est un fruit tropical qui séduit par sa beauté, sa saveur sucrée et son originalité.

  • Apparence et saveur : Le ramboutan ressemble à une petite boule épineuse, avec une peau épaisse et rugueuse, de couleur rouge ou jaune. Ses « épines » sont en réalité souples et inoffensives. La chair du ramboutan est translucide, juteuse et sucrée, avec une texture légèrement granuleuse. Le fruit contient un noyau dur et lisse, qui n’est pas comestible.
  • Vertus nutritionnelles : Le ramboutan est une excellente source de vitamine C, de vitamines du groupe B, de minéraux (fer, phosphore, calcium) et de fibres. Il possède des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires.
  • Utilisation et conservation : Pour savourer un ramboutan, il suffit de couper la peau avec un couteau et de retirer la chair délicatement. Le ramboutan peut être consommé frais, ou utilisé dans des desserts, des salades, des jus ou des cocktails. Il se conserve quelques jours à température ambiante, et jusqu’à une semaine au réfrigérateur.

Le salak : l’étonnant fruit serpent

Originaire d’Indonésie et cultivé en Thaïlande, le salak est un fruit exotique au goût unique et à la texture croquante, qui mérite d’être découvert.

  1. Apparence et saveur : Le salak est un fruit de forme ovoïde, recouvert d’une peau écailleuse et rugueuse, de couleur brun-roux, qui lui vaut son surnom de « fruit serpent ». La chair du salak est ferme, croquante et légèrement fibreuse, avec une saveur à la fois douce, acidulée et légèrement astringente, évoquant l’ananas et la pomme.
  2. Vertus nutritionnelles : Le salak est riche en vitamines B et C, en minéraux (potassium, calcium, fer) et en fibres. Il contient des tanins, des composés antioxydants qui ont des effets bénéfiques sur la santé cardiovasculaire et la digestion.
  3. Utilisation et conservation : Pour déguster un salak, il faut d’abord enlever la peau écailleuse en la déchirant avec les doigts ou en la coupant avec un couteau. Le salak se consomme généralement frais, mais peut aussi être utilisé dans des desserts, des salades ou des compotes. Il se conserve quelques jours à température ambiante, et jusqu’à une semaine au réfrigérateur.

Le mangoustan, le ramboutan et le salak sont trois fruits thaïlandais qui méritent amplement d’être dégustés, tant pour leur goût exceptionnel que pour leurs qualités nutritionnelles. Si vous voyagez en Thaïlande, n’hésitez pas à les savourer sur les marchés locaux ou dans les restaurants, et à les intégrer dans vos recettes pour enrichir votre expérience culinaire et culturelle. Même si vous ne pouvez pas vous rendre en Asie, ces fruits exotiques sont parfois disponibles dans les épiceries spécialisées ou les supermarchés, et peuvent vous offrir un voyage gustatif inoubliable. Alors, laissez-vous tenter par ces saveurs exquises et ces textures surprenantes, et embarquez pour un périple gustatif à la découverte des trésors fruités de la Thaïlande.

4.8/5 - (6 votes)