14 juillet prochain : Emmanuel Macron était la cible d’un attentat

0

Le 14 juillet jour de fête nationale, le Président de la République Emmanuel Macron s’apprêtait à être la cible d’un attentat prévu par un jeune homme du Val-d’Oise âgé de 23 ans. L’homme est mis en examen samedi pour « entreprise individuelle terroriste ».

Ce jeune homme sans emploi de 23 ans déjà instable psychologiquement, fait part sur une plateforme de jeu en ligne de sa volonté à acheter une Kalachnikov afin de commettre un attentat contre le Président de la République. Il est de suite signalée sur le site internet-signalement.gouv.fr.

La police locale intervient à son domicile pour interpeller l’homme mais il les reçoit avec un couteau de cuisine. Il est immédiatement emmené par les forces de l’ordre qui trouvent également deux autres armes blanches dans sa voiture.

Instable psychologiquement mais déterminé

En garde à vue, l’homme affirme être un nationaliste avec une idéologie d’extrême droite. Il avoue qu’il avait prévu d’assassiner le président de la République lors de la cérémonie du 14 juillet sur les Champs-Elysées, et vouloir également s’en prendre « aux Noirs, aux Arabes, aux Juifs et aux homosexuels ».

Ce jeune de 23 ans sans emploi, est déjà condamné en 2016 pour tenir des propos faisant l’apologie du terrorisme et qui incitent à la haine. Il est décrit par les autorités comme « instable psychologiquement mais conscient et déterminé ».

Une même situation c’était passée le 14 juillet 2002 quand un homme, militant d’extrême-droite néonazi avait prévu d’attenter au Président de la République Jacques Chirac avec une carabine lors du défilé sur les Champs-Elysées.

mm

Gérante de ma société, je suis passionné d'actualité en général et participe à la rédaction d'articles pour Lecitoyen.fr dans les rubriques Monde, Ecologie, Eco-Social.

Commentaires fermés