Eurobsit : Un inspecteur des impôts lié à un trafic de contrebande

0

Il y a quelques jours, le Procureur de la République de Montpellier, a révélé les détails de cette affaire peu commune. L’inspecteur principal des impôts et sa femme ont été mis en examen, et placés sous contrôle judiciaire. Trois motifs de poursuite ont été retenus : délits douaniers de contrebande sur le tabac et les alcools, délit de travail dissimulé et blanchiment de contrebande, de fraude fiscale et de travail dissimulé.

Retour sur les faits

L’agent et sa femme, avaient repris une épicerie à Montpellier. Les enquêteurs du SRPJ de Montpellier, avaient lancé des investigations depuis 2017. En effet, des exportations de fonds vers la Tunisie auraient été effectuées par l’épouse de l’inspecteur des impôts.

L’agent affirme qu’il allait déclarer les fonds

L’enquête avançant, les fonctionnaires de police, découvrent une filière de trafic de tabac. L’épicerie se révèle être au centre de cette affaire. Début février, le couple et un ami sont interpellés. Lors de la perquisition au domicile des époux, seront retrouvés 12 000 euros en liquide, 47 cartouches de cigarettes et 918 bouteilles d’alcool. Au domicile de l’ami, âgé de 48 ans et artisan, les officiers de police ont mis la main sur un coffre (dont l’ami n’avait pas la clé) contenant pas moins de 171 000 euros en liquide. Les enquêteurs sont également en train d’investiguer sur une possible situation de travail dissimulé. L’avocat de l’inspecteur des impôts, Jean-Marc Darrigade, à tenu à préciser « Il n’y a rien qui interdise de conserver des recettes chez soi, mon client explique qu’il avait encore du temps pour régulariser sa situation, que l’exercice allait se clore en mars et que rien ne permet d’affirmer qu’il n’allait pas le faire ». L’accusé, a reconnu que de la contrebande à petite échelle avait pu avoir lieu ainsi que du travail dissimulé. Néanmoins, il dément les accusations de fraude fiscale.

Pour plus d’éclaircissements sur l’actualité du commerce illicite en Europe, découvrez Eurobsit.

Commentaires fermés