Les meilleurs conseils pour faire s’épanouir un oliver

Afficher Masquer le sommaire

Les oliviers sont des arbres emblématiques de la région méditerranéenne, symboles de paix et de longévité.

Leurs feuilles persistantes et leurs fruits délicieux en font un choix idéal pour le jardin ou la terrasse.

Cependant, pour que l’olivier conserve une esthétique agréable et reste en bonne santé, il est essentiel de le tailler régulièrement et correctement.

Nous vous dévoilons tous les secrets de la taille de l’olivier, en vous guidant pas à pas à travers les différentes étapes, les erreurs à éviter et les astuces pour réussir cette opération délicate.

Comprendre l’olivier et ses besoins

Avant de se lancer dans la taille, il est important de connaître les spécificités de l’olivier et les raisons pour lesquelles il est nécessaire de le tailler. Cela permettra de respecter au mieux les besoins de l’arbre et d’opter pour la méthode de taille la plus adaptée.

  • Le port de l’olivier : L’olivier est un arbre au port étalé et souvent tortueux, avec des branches qui s’étendent en hauteur et en largeur. Cela lui confère une esthétique particulière, mais peut le rendre difficile à entretenir. De plus, les branches trop nombreuses ou enchevêtrées nuisent à la bonne circulation de l’air et de la lumière au sein de l’arbre, ce qui peut favoriser le développement de maladies et de parasites.
  • La fructification : La taille de l’olivier a pour objectif de favoriser la production de fruits. En effet, les olives se forment sur les rameaux de l’année précédente, et leur nombre dépend notamment de l’équilibre entre le nombre de branches et l’espace dont elles disposent pour se développer. Il est donc essentiel de tailler l’arbre pour optimiser sa fructification.
  • Le vieillissement de l’olivier : L’olivier est un arbre qui peut vivre très longtemps, mais certaines de ses branches finissent par vieillir et devenir moins productives. La taille permet donc de renouveler les branches et de maintenir l’arbre en bonne santé.

Les différents types de taille

Selon l’objectif recherché et les spécificités de l’olivier, plusieurs types de taille peuvent être envisagés. Voici les principaux :

  1. La taille de formation : Elle concerne les jeunes oliviers et vise à leur donner une forme harmonieuse et adaptée à leur environnement. Elle consiste notamment à choisir un tronc principal, à supprimer les branches basses et à équilibrer les branches secondaires.
  2. La taille d’entretien : Elle est réalisée chaque année sur les oliviers adultes, et vise à maintenir leur forme et à favoriser leur fructification. Elle consiste à éclaircir les branches pour améliorer la circulation de l’air et de la lumière, à supprimer les branches mortes ou malades et à raccourcir les branches trop longues.
  3. La taille de rajeunissement : Elle est pratiquée sur les oliviers âgés dont la production de fruits a diminué. Elle consiste à supprimer progressivement les branches les plus anciennes pour favoriser le développement de nouvelles pousses et à réduire la hauteur de l’arbre pour faciliter son entretien.
  4. La taille en nuage : Il s’agit d’une méthode de taille esthétique, qui consiste à donner à l’olivier une forme arrondie et aérée, en supprimant les branches qui dépassent et en créant des paliers de végétation. Cette taille est surtout pratiquée sur les oliviers de petit format, cultivés en pot ou en bonsaï.

Le matériel nécessaire pour tailler un olivier

Pour tailler un olivier dans les meilleures conditions, il est important de disposer du bon matériel :

  • Des sécateurs : Ils seront utilisés pour couper les petites branches et les rameaux. Choisissez un modèle adapté à la taille de votre main et à la force de votre poignet, afin de réaliser les coupes avec précision et sans effort.
  • Une scie d’élagage : Elle sera utile pour les branches plus épaisses, que le sécateur ne peut pas couper. Privilégiez une scie à dents fines et bien affûtées, pour des coupes nettes et sans déchirures.
  • Un ébrancheur : Cet outil à long manche est indispensable pour couper les branches situées en hauteur, sans avoir à grimper dans l’arbre ou à utiliser une échelle. Optez pour un modèle léger et ergonomique, avec une tête de coupe ajustable.
  • Un harnais de sécurité : Si vous devez monter dans l’arbre pour tailler les branches les plus hautes, pensez à vous équiper d’un harnais de sécurité pour éviter les chutes.
  • Des gants et des lunettes de protection : Ils protégeront vos mains et vos yeux des éventuelles projections de bois et de sève lors de la taille.

Les étapes de la taille de l’olivier

Une fois que vous avez choisi le type de taille adapté à votre olivier et que vous êtes équipé du matériel nécessaire, il est temps de passer à l’action. Voici les étapes à suivre pour tailler votre olivier avec succès :

  1. Choisir le bon moment : La taille de l’olivier doit être réalisée en dehors des périodes de gel et de fortes chaleurs, pour éviter de stresser l’arbre. La période idéale se situe entre février et avril, avant le début de la floraison. Pour les oliviers en pot ou en bonsaï, une taille légère peut être envisagée en été, afin de maîtriser leur développement.
  2. Observer l’arbre : Avant de commencer à tailler, prenez le temps d’observer l’olivier dans son ensemble, pour repérer les branches qui doivent être coupées et vous faire une idée de la forme finale souhaitée. N’hésitez pas à prendre du recul et à tourner autour de l’arbre pour en avoir une vision globale.
  3. Commencer par les branches mortes, malades ou cassées : Éliminez en premier lieu les branches qui présentent des signes de faiblesse, de maladie ou de rupture. Cela permettra de renforcer l’arbre et de limiter les risques d’infections.
  4. Désencombrer l’intérieur de l’arbre : Pour favoriser la circulation de l’air et de la lumière au sein de l’olivier, supprimez les branches qui se croisent ou se chevauchent, ainsi que les rameaux qui poussent vers l’intérieur. Veillez à conserver un certain équilibre entre les différentes parties de l’arbre.
  5. Raccourcir les branches trop longues : Si certaines branches dépassent excessivement, n’hésitez pas à les raccourcir pour éviter qu’elles ne se cassent sous leur propre poids ou sous l’effet du vent. Pour cela, coupez-les au-dessus d’un bourgeon ou d’une branche secondaire, en respectant un angle de 45° pour favoriser l’écoulement de la sève.
  6. Travailler l’esthétique de l’arbre : Selon le type de taille choisi et la forme souhaitée pour votre olivier, vous pouvez procéder à des coupes plus ou moins sévères pour sculpter l’arbre à votre goût. Veillez toutefois à respecter les principes de base de la taille, en évitant les coupes trop radicales qui pourraient fragiliser l’olivier.
  7. Nettoyer le sol : Une fois la taille terminée, pensez à ramasser les branches coupées et à les évacuer correctement, pour éviter qu’elles ne deviennent un foyer de maladies ou de parasites. Si nécessaire, vous pouvez appliquer un produit cicatrisant sur les plaies de taille, pour favoriser la cicatrisation et limiter les risques d’infection.

Les erreurs à éviter lors de la taille de l’olivier

La taille de l’olivier est une opération délicate, qui peut avoir des conséquences néfastes sur l’arbre si elle est mal réalisée. Voici quelques erreurs courantes à éviter :

  • Tailler trop souvent ou trop sévèrement : Une taille trop fréquente ou trop importante peut affaiblir l’olivier et compromettre sa fructification. Il est donc important de respecter les besoins de l’arbre et de limiter les interventions.
  • Utiliser du matériel inadapté ou mal entretenu : Des outils non adaptés à la taille de l’olivier, peu tranchants ou mal entretenus, peuvent provoquer des coupes irrégulières et des déchirures, favorisant l’apparition de maladies et de parasites. Veillez donc à utiliser du matériel de qualité et à l’entretenir régulièrement.
  • Tailler en période de gel ou de fortes chaleurs : Comme mentionné précédemment, il est préférable de tailler l’olivier en dehors des périodes extrêmes de température, pour éviter de stresser l’arbre et de réduire ses capacités à cicatriser.
  • Négliger la protection individuelle : La taille de l’olivier peut représenter un certain danger pour l’opérateur, notamment en cas de chute ou de projection de sève. Il est donc essentiel de porter des gants, des lunettes de protection et un harnais de sécurité si nécessaire.

En suivant ces conseils et en prenant le temps de bien comprendre les besoins de votre olivier, vous pourrez réussir la taille de votre arbre et lui assurer un développement harmonieux, une fructification abondante et une longévité exceptionnelle. Alors, n’hésitez plus à vous lancer dans cette aventure passionnante et enrichissante, qui vous permettra de profiter pleinement de votre olivier et de ses précieux fruits.

4.9/5 - (5 votes)