Pourquoi faire une dératisation ?

0

Les rongeurs occasionnent beaucoup de dégâts dans vos habitations et lieux de travail. Souvent, ils s’attaquent même aux câbles électriques, fils des équipements électroménagers, gaines, matériaux isolants, charpentes… Les rats peuvent aussi être porteurs de maladies lorsqu’ils défèquent et urinent dans un local. Donc, pour éviter que les rats et souris deviennent un problème de santé familiale ou publique, il convient de se débarrasser d’eux en appliquant la technique qu’on appelle la dératisation.

Une vraie menace pour la santé et une source du dysfonctionnement des installations

Les rats véhiculent diverses maladies qui peuvent nuire aux humains. Les plus connues sont : peste, rage, typhus, leptospirose, fièvre par morsure de rat, salmonellose…

Le rat par exemple peut transmettre à l’homme ou aux animaux domestiques les germes de ces maladies en rongeant ou en souillant les objets qu’il trouve à son passage, mais également par l‘intermédiaire de poux et puces qui élisent domicile dans sa fourrure.

D’après les spécialistes, au cours de sa vie, une femelle pourrait donner naissance à plus de 150 descendants sur 36 mois. En conséquence, l’inaction vis-à-vis de la présence de rongeurs dans votre maison ou à proximité de votre immeuble peut s’avérer avec le temps un vrai désastre.

En plus, les déjections de rats et souris se présentent sous forme de crottes abandonnées à l’intérieur de garde-mangers, placards, cuisinières, voitures… Ces déjections constituent la plus grande source de contamination de maladies transmises par ces rongeurs.

L’urine de ces animaux de la même famille que le mulot dégage une odeur spécifique identifiée par les rongeurs congénères (besoin de s’accoupler, envie de procréer, intrusion d’un étranger dans la zone…). Mais, tout comme leurs excréments, l’urine de ces petits mammifères est une voie de contamination à ne pas négliger. D’où la nécessité de se munir de gants en caoutchouc et d’un masque dit « à cartouches HEPA » pour procéder au nettoyage d’un local infesté par les animaux de la famille des souris. Il en va de même pour se débarrasser des rongeurs morts.

Par ailleurs, rats et souris sont responsables de nombreux dommages matériels : dans le but de limer leurs dents, ils prennent plaisir à mastiquer le plastique, les câbles et tout rembourrage… C’est ce qui explique parfois la survenue d’incendies, fuites, explosions, voire court-circuit dans les usines, chantiers, immeubles… Plus d’information sur a lutte contre les rongeurs ici.

Les types de dératisation

Avec la glu, vous capturez facilement la souris en le collant sur le piège. Quant au répulsif, il est efficace contre les rongeurs si la pulvérisation s’effectue de façon régulière.

Les tapettes quant à elles sont faciles à mettre en œuvre et sont peu coûteuses. Parfois, on les combine aux nasses.

Les professionnels ont le savoir-faire et disposent du matériel adapté pour la dératisation mécanique. Il s’agit en fait d’analyser la zone d’intervention, puis à bloquer les points d’entrée de ces petits mammifères.

Enfin, l’ensemble de la colonie peut être capturé par la dératisation par appât, d’où son efficacité. Ici, l’appât se trouve dans un boîtier sécurisé.

Cette liste de méthodes pour venir à bout des animaux de la famille des souris n’est pas exhaustive.

Article sponsorisé

Commentaires fermés